Le Collège
Le Cdi

 

 

présentation

de l'établissement


 

Situé dans le quartier en pleine expansion d’Antibes-les-Pins, c’est un établissement construit pour une capacité de 400 élèves, et extensible jusqu’à 700 places grâce à son architecture inventive. L’agencement extérieur intègre deux plateaux sportifs, une cour de récréation spacieuse et très ensoleillée, ainsi que 300 m2 de panneaux photovoltaïques sur une vaste toiture terrasse exposée plein sud. 

L’intérieur de l’établissement est agréablement distribué sur une rue centrale dans laquelle les élèves peuvent circuler dans le calme lors des interclasses. Les salles de cours ou le CDI, très largement éclairées par de larges baies vitrées, sont protégées d’un ensoleillement direct par des ombrières en bois exotiques issus de l’agriculture raisonnée. 

La demi-pension, de type self, est également conçue dans cet esprit technologique innovant : les élèves se servent eux-mêmes les entrées et desserts autour d’une plate-forme réfrigérée : le bar-salades. Parce qu’ils n’ont plus que le plat chaud à récupérer lors du passage à la chaîne, leur temps d’attente est écourté permettant d’allonger celui consacré à déjeuner. La vie scolaire en est également améliorée. Notre équipement matériel des cuisines est également à la pointe des normes actuelles d’hygiène et de technologie. Nous accueillons de ce fait les stages de formation des personnels des autres établissements scolaires.  

Cet établissement d’exception a été inauguré le 31 août 2012. Etaient présents, Mme le Recteur d’Académie, Claire Lovisi, M. le DASEN Philippe Jourdan et M. le Président du Conseil Général, Eric Ciotti. De nombreuses personnalités honoraient également cette cérémonie, comme la Principale, Mme Catherine Le-Duff, M. Jean Léonetti, le Député-Maire d’Antibes, Président de la CASA (Communauté d’agglomération Sophia-Antipolis); ou M. Georges Roux, Vice-Président du Conseil Général en charge de l’Education et M. Alain Gumiel, maire de Vallauris Golfe Juan. 

 

                                                                                                                    

 

 Pour la rénovation du collège Sidney Bechet d’Antibes, Antoine Assus, architecte du cabinet Denis Boyer-François Percheron-Antoine Assus, est parvenu à répondre aux différentes problématiques géographiques et climatiques grâce à l’utilisation du Bossé. Cette essence a en effet servi à la conception d’ombrières qui freinent la chaleur engendrée par les rayons du soleil sans trop altérer la luminosité. Le Bossé est surtout particulièrement résistant à l’air salin, l’établissement n’étant situé qu’à 200 m de la plage.

Cliquer sur la vignette ci-dessous pour voir la vidéo